François CADENE

MCO - SCO

 

Les frères Cadene étaient bien connus à Oran dans le milieu cycliste. François, l'aîné débuta dans la compétition en 1919. A l'epoque les épreuves dites «de vidage» étaient assez nombreuses et très prisées des concurrents.

Cette année là fut pour lui la consécration sur douze épreuves courues il enregistra douze succès dont les plus importants furent à Lourmel, Er Rahel, Bou Tlelis, Rio Salado, Témouchent et Bou Hadjar.

Licencié en 1920, il se distingua en enlevant la clas­sique de l'époque: Bel Abbes-Lamoricière et retour et en se classant aux places d'honneur notamment 3ème au Prix Huerly.

En 1921, il fait ses débuts à Oran où il enlève trois épreuves et termine 2° à Témouchent derrière le rapide Cazorla de Bel Abbes.

1922 et 1923 le retrouvent à Mascara où il fait son service militaire dans les Chasseurs.

Libéré il rejoint Lyon ou l'appelle sa famille. Sa première épreuve le voit terminer 40°; la seconde 65°. Loin de se décourager, Cadene met les bouchées doubles et coup sur coup, enlève quatre épreuves (deux en 4° catégorie et deux en 3° catégorie).

En 1926, il se spécialise dans le cross cyclo-pedestre. Ses progrès sont très rapides et lui valent d'enlever le titre de champion du Rhône et de terminer 6° au championnat de France.

En 1927, il est de retour en Oranie. II enlève le Prix Senant à Témouchent. Dans Alger-Oran en s'adjugeant la 2° étape Orléansville-Oran, il termine 3° au classement général.

En 1928, il triomphe dans le Grand Prix Lorenzy-Palanca, dans le Grand Prix Gibbs et dans le Grand Prix d'Er Rahel. A son palmarès il ajoute le championnat d'Oranie de cross cyclo­pédestre.

Marié et à la tête d'un important commerce de cycles situé boulevard Marceau à Oran, il a couru par la suite quelques épreuves de vétérans qu'il a gagnées puis s'est retiré de la compétition définitivement pour apporter son aide pré­cieuse aux coureurs et aux clubs cyclistes.