Manuel CAZORLA

ECBA - AVCO

 

Venu au cyclisme après la grande tourmente de 1914-1918 Cazorla se fit remarquer à l'entraînement par ses remarquables pointes de vitesse qui devaient très bien le servir par la suite.

Les épreuves dans la région bel-abbésienne ont toujours emprunté des classiques circuits et à son actif Cazorla s'adjugea trois victoires sur le Circuit de Boukanéfis, une victoire sur le Circuit de Ténira, une victoire sur le Circuit de Parmentier et une victoire sur le Circuit du Télagh.

Les fêtes de village lui permirent d'enregistrer des victoires à Détrie, à Descartes et à Bel-Abbès en inscrivant à son palmarès Bel-Abbès-Mercier-Lacombe et retour et Bel-Abbès-Boulet et retour.

Vainqueur également d'un Bel-Abbès-Bou-Hadjar, il s'octroya aussi un Grand Prix des Fêtes de Bou-Hadjar récidivant dans un Grand Prix des Fêtes à Aïn-Temouchent et aussi à Mostaganem.

Vainqueur d'un Grand Prix Alcyon il ajouta une nouvelle victoire à son actif dans le Grand Prix Huerly.

En 1923, à l'occasion du 1er Circuit d'Oranie organisé par le MCO, il s'adjugea au sprint la première étape à Bel-Abbès.

Deuxième d'un Oran-Arzew et retour il termina également second d'un cross-cyclo-pédestre du MCO.

Abandonnant la petite reine il devint alors arbitre de football et exerça ses talents hautement appréciés par les joueurs et la Ligue de Football de 1928 à 1950. Depuis, il est vice-président de la Commis slon des Arbitres.

Entre temps il se passionnait pour le jeu de boules et en 1934 il remportait le titre de Champion tête à tête de maître joueur.

Mais la petite reine le tenait toujours à cœur et pendant la dernière guerre, encouragé par les vétérans Lopez M, Picon, Ridaura, Préguézuélos Louis, Rodriguez, Liepman et les frères Escoffet de Bel-Abbès il réenfourchait sa monture pour se distinguer à nouveau en s'octroyant le Prix Ycocer, les titres de Champion de l'AVCO et de Champion d'Oranie des Vétérans, et briller encore sur le Circuit de Parmentier.

Signalons pour terminer que Cazorla actuellement entrepreneur de travaux publics à Bel Abbès remporta le seul titre de champion d'Oranie de vitesse disputé sur la piste du Stade de la JPBA à Bel-Abbès.

Extrait de l'Oranie Cycliste n°95 du 12 Juin 1958